Anthologie des citations internationales

Liste des auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
   
   
   

Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, communément nommé Talleyrand, est un homme politique et diplomate français.
Issu d'une famille de la haute noblesse, boiteux, il est orienté vers la carrière ecclésiastique à la suite de son oncle, l'archevêque de Reims : il devient prêtre puis évêque d'Autun, avant de quitter le clergé pendant la Révolution pour mener une vie laïque.

Fils de la poétesse Germaine Blondin et d’un père correcteur d’imprimerie, il est un brillant sujet à l'école, collectionnant les prix et les récompenses.
Après des études aux lycées Louis-le-Grand à Paris et Corneille à Rouen, il obtient à la Sorbonne une licence en lettres1.
Sous l'Occupation, il est envoyé en Allemagne dans le cadre du STO, qui lui inspire L'Europe buissonnière (1949). Avec ce premier roman, il capte l'attention d'auteurs comme Marcel Aymé et Roger Nimier qui lui accordent aussitôt leur amitié. Le livre obtient le Prix des Deux-Magots.

Antoine Charles Ferdinand Xavier Forneret, surnommé « l'homme noir blanc de visage » est un écrivain et poète français.

Françoise Giroud, née Lea France Gourdji. Elle a pris officiellement le nom de « Giroud » par un décret du 12 juillet 1964.
Vice-présidente du Parti radical-socialiste et de l'UDF, elle a été ministre de la Culture, et fut une personnalité majeure de la presse politique en France.

Issu d'une riche famille d'industriels juifs alsaciens, Maurois a pour professeur au lycée de Rouen le philosophe Alain, à qui il sera redevable de son orientation esthétique. Il préfère en effet la carrière d'écrivain à la direction de l'usine familiale et s'illustre d'abord par des romans qui lui gagnent un public féminin : Climats, Les Roses de septembre. Il obtient un Prix d'Honneur au Concours général et passe sa licence de lettres. Ayant fait son service militaire, il va pendant une dizaine d'années s'occuper de l'entreprise paternelle.

Fille d'une dessinatrice de mode et du styliste de meubles André Groult (1884-1967), renommé dans les années trente, Benoîte Groult obtient une licence en Lettres et enseigne au début de la carrière au Cours Bossuet. En 1943, elle épouse Blaise Landon qui meurt en mai 1944.

Alphonse de Lamartine représente l'une des grandes figures du romantisme poétique en France.

Alphonse de Lamartine naît dans une famille de petite noblesse attachée au roi et à la religion catholique à Mâcon : il passe son enfance et son adolescence en Bourgogne du sud, en particulier à Milly. Après un voyage en Italie et une éphémère fonction militaire auprès de Louis XVIII, il revient en Bourgogne où il mène une vie de jeune homme oisif, séducteur et perdant beaucoup d'argent au jeu.

Anne « Ninon » de l'Enclos, aussi appelée Ninon de Lenclos ou Ninon de Lanclos était une courtisane, femme d'esprit et femme de lettres française.
Anne dite Ninon de Lenclos est une femme de lettres, influencée par les idées épicuriennes, qui savait l'italien et l'espagnol tout en étant versée en sciences. Enfant prodige au luth qui citait Montaigne et les grands classiques, elle fut promenée par sa mère de salon en salon où elle faisait sensation. Plus tard, elle apprit le clavecin.

Jean Bernard était un médecin français, spécialiste d'hématologie et de cancérologie. Il fut le premier président du Comité consultatif national d'éthique ainsi que professeur à l'Université Paris VII - Diderot.

Michel Audiard (de son nom complet Paul Michel Audiard), est un dialoguiste et un réalisateur français de cinéma.
S'inspirant de la gouaille du peuple parisien, les dialogues de Michel Audiard constituent l'un des meilleurs témoignages de l'irrévérence détachée propre aux années 1960. Parfois qualifié d'anarchiste de droite, un des seuls regrets qu'on lui connaisse est de ne pas avoir eu le temps d'adapter à l'écran le Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline. Il est le père du scénariste et réalisateur Jacques Audiard.