Anthologie des citations internationales

Liste des auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
   
   
   

Madeleine-Sophie Arnould est une actrice et cantatrice française.
Elle débuta en 1757, et se retira en 1778. Elle se distinguait, selon ses comtemporains, par une expression vraie et une voix touchante. Elle acquit une grande célébrité par ses bons mots, dont Albéric Deville a fait un recueil intitulé Arnoldiana, ou Sophie Arnould et ses Contemporaines (1813), largement utilisé par les Goncourt.

Delphine Gay est élevée par sa mère Sophie Gay au sein d’une brillante société littéraire et fait partie avec elle du cercle romantique de Charles Nodier. Elle publie ses premiers poèmes dans la Muse française. Elle est l'auteure de deux volumes de mélanges, des Essais poétiques (1824) et de Nouveaux Essais poétiques (1825). Lors d’une visite en Italie en 1827, elle est accueillie avec enthousiasme par le monde littéraire romain et se voit même couronnée au Capitole. De ce séjour italien elle rapporte diverses poésies, dont la plus ambitieuse est Napoline (1833).

Antoine Charles Ferdinand Xavier Forneret, surnommé « l'homme noir blanc de visage » est un écrivain et poète français.

Julien Green, né Julian Hartridge Green, est un écrivain américain de langue française.
Julien Green est né à Paris de parents américains, descendant du côté de sa mère du sénateur Julian Hartridge (1829-1879), qui eut plus tard la fonction de représentant démocrate de la Géorgie au congrès américain, et dont Julien Green porte le nom. (Green a été baptisé "Julian", l'orthographe a été changée en "Julien" par son éditeur français dans les années 1920).

Victor-Marie Hugo est un écrivain, dramaturge, poète, homme politique, académicien et intellectuel engagé français, considéré comme l'un des plus importants écrivains romantiques de langue française.

Fils d'Eugène Grasset, avocat à Chambéry mais originaire de Montpellier, et de Marie Ubertin, fille d'un receveur de l'enregistrement, Bernard Félix Joseph Grasset est né à Chambéry le 06/03/1881. Ce n'est qu'à la mort de son père en 1896 qu'il est emmené à Montpellier par son oncle Joseph Grasset, professeur à la faculté de médecine. Là, il entreprend des études en sciences économiques couronnées par un doctorat, puis monte à Paris, où il fréquente le Café Vachette. Il y rencontre Jean Moréas, Émile Faguet et Jean Giraudoux.

Philippe Sollers, de son vrai nom Philippe Joyaux, est un écrivain français né à Talence en Gironde le 28 novembre 1936.
Issu d'une famille d'industriels de la région bordelaise, Philippe Sollers « monte » à Paris en 1955 pour faire ses études supérieures au lycée Sainte-Geneviève (Versailles) puis à l'ESSEC. Délaissant sa scolarité, il rencontre Francis Ponge lors des conférences de ce dernier à l'Alliance Française et commence à fréquenter les milieux littéraires parisiens.

Maurice Polydore Marie Bernard Maeterlinck était un écrivain francophone belge. Il reçut le prix Prix Nobel de littérature en 1911.

Alphonse Daudet naît à Nîmes le 13 mai 1840. Il passe la majeure partie de son enfance à Bezouce, un petit village situé dans le Gard. Après avoir suivi les cours de l'institution Canivet à Nîmes, il entre en sixième au lycée Ampère. Alphonse doit renoncer à passer son baccalauréat à cause de la ruine en 1855 de son père, commerçant en soieries. Il devient maître d'étude au collège d'Alès. Cette expérience pénible lui inspirera son premier roman, Le Petit Chose (1868). Dans ce roman, se trouve des choses vraies et des choses fausses notamment la mort de son frère.

Louis Auguste Blanqui, dit « l’Enfermé », né le 8 février 1805 à Puget-Théniers (Alpes-Maritimes) et mort le 1er janvier 1881 à Paris, est un révolutionnaire républicain socialiste français, souvent associé à tort aux socialistes utopiques. Il s’est battu pour des idées neuves à son époque, notamment pour le suffrage universel (« Un homme, une voix »), pour l'égalité homme/femme, la suppression du travail des enfants etc. Il doit son surnom « l’Enfermé » au fait qu'il passa une grande partie de son existence (trente-trois ans) en prison. Il est à l'origine du blanquisme.