Anthologie des citations internationales

Liste des auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
   
   
   

Jacques Deval, de son vrai nom Jacques Boularan, est un dramaturge, scénariste et réalisateur français.
Il fait des études à la la Faculté des Lettres de Paris (la Sorbonne).

Jean Guitton naît dans une famille catholique de la bourgeoisie stéphanoise : catholique traditionnel du côté paternel, et catholique humaniste du côté maternel, son grand-père maternel faisant preuve d'agnosticisme. Cette diversité dans les expressions de la foi marque l'originalité de sa pensée.

Guillaume Apollinaire, de son vrai nom Wilhelm Albert Włodzimierz Apolinary de Wąż-Kostrowicki, est un écrivain français (né polonais, sujet de l'Empire russe).

Jean-Charles-Emmanuel Nodier est un écrivain romancier et académicien français. On lui attribue une grande importance dans la naissance du mouvement romantique.

Plus jeune fils de Thomas Helps (un marchand londonien), il fait ses études à Eton puis à Trinity College, (Cambridge). Élève brillant, il est trente et unième wrangler du mathematical tripos de 1835. Comme les poètes Charles Buller, Frederic Maurice, Richard Chenevix Trench, Monckton Milnes, Arthur Hallam et Alfred Tennyson, il est membre de la « Conversazione Society ».

Le comte Joseph de Maistre est un homme politique, philosophe, magistrat, historien et écrivain savoisien, sujet du Roi de Sardaigne.
Joseph de Maistre était membre du souverain Sénat de Savoie, avant d'émigrer à Lausanne en 1793 quand les forces armées françaises occupent la Savoie. Il passe ensuite quelques années en Russie, avant de retourner à Turin. Il est l'un des pères de la philosophie contre-révolutionnaire et un ésotériste reconnu.

Edward Gibbon est un historien britannique. Son œuvre la plus connue, Histoire de la décadence et de la chute de l'Empire romain, reste une référence pour les historiens romains et byzantinistes.

Léon-Paul Fargue est un poète et écrivain français.
Fils naturel d'un ingénieur issu de l'École centrale et d'une modeste couturière, Fargue ne fut reconnu par son père que très tardivement. Cette circonstance influa notablement sur son existence, et pourrait être à l'origine de sa mélancolie chronique et de sa sensibilité exacerbée.

Il fut aussi l’un des favoris d’Henri IV, du moins jusqu’à la conversion de celui-ci. Théodore décide alors de rédiger la plus grande controverse de toute l'histoire de France: la controverse de Paris qui avait pour but d'accuser Henri IV de trahison envers l'église.

Fils d'Eugène Grasset, avocat à Chambéry mais originaire de Montpellier, et de Marie Ubertin, fille d'un receveur de l'enregistrement, Bernard Félix Joseph Grasset est né à Chambéry le 06/03/1881. Ce n'est qu'à la mort de son père en 1896 qu'il est emmené à Montpellier par son oncle Joseph Grasset, professeur à la faculté de médecine. Là, il entreprend des études en sciences économiques couronnées par un doctorat, puis monte à Paris, où il fréquente le Café Vachette. Il y rencontre Jean Moréas, Émile Faguet et Jean Giraudoux.